Interreg IV

Interreg efface les frontières. Interreg doet grenzen vervagen.
Le Programme INTERREG IV France - Wallonie - Vlaanderen est un programme européen de coopération transfrontalière qui vise à renforcer les échanges économiques et sociaux entre les régions.

Depuis 2004, notre partenariat INTERREG franco-belge réunit dans un dialogue transfrontaliers les acteurs de l’accompagnement social en matière de logement. Cette année 2013 sera l’occasion d’aborder l’habitat durable, non sous l’œil du technicien, mais de celui de l’accompagnant social qui agit avec une population en grande difficulté.


Le ProjetInterreg IV

Travailler de part et d’autre de la frontière (Belgique-France) le concept, les dispositifs et les pratiques liés à l’accompagnement social en matière de logement.

Chaque année, nous choississons une thématique de travail sur laquelle nous focalisons notre attention. Des rencontres transfrontalières, des visites d’expériences, des groupes de travail et un colloque annuel sont organisés afin d’aborder cette thématique spécifique en lien avec l’accompagnement social en matière de logement.

2010 = Précarité et souffrance mentale
2011 = Insalubrité et logements hors normes
2012 = Développement durable et logement des plus précaires
2013 = Accès au logement pour les jeunes

ObjectifsInterreg IV

Nous voulons Renforcer (en taille et en compétence) le réseau transfrontalier de professionnels de l’accompagnement social en matière de logement à travers une approche thématique des questions liées à l’accompagnement social en matière de logement.

ET

Proposer en concertation des pistes concrètes pour améliorer les dispositifs actuels en matière d’accompagnement social au logement, dans une perspective d’amélioration et d’homogénéisation de ceux-ci afin également de diminuer l’effet frontière.

Les axesde travail

Pour ce faire, nous travaillons selon 3 axes visant à :

  1. Améliorer la formation de base (auprès des écoles sociales) ou continuée des travailleurs sociaux.
  2. Améliorer les pratiques entre travailleurs sociaux, spécialistes de la thématique de l’année et les populations concernées afin de proposer des pistes de solution concrètes et ancrée dans une réalité transfrontalière.
  3. Impliquer les autorités locales et régionales (politiques – techniciens) dans une optique de bonne gouvernance, afin de les faire participer à nos travaux.



Nombre de visiteurs